Menu

Modalité et donc improvisation ?

En voilà une bonne question ! Et bien personne ne sait sauf ceux qui savent ! Alors comment mener sa propre enquête ?

1- Tirer les vers du nez de ceux qui savent !

2- Lire des livres sur les modes (ex: La Musique Arabe, Volume 5, de Rodolphe d'Erlanger)

3- Ecouter des taqsim pour se rendre compte qu'il existe une construction classique des taqsim

4- Apprendre des samaï ou bashraf (pesrev)

5- Faire son exploration personnelle sur son instrument avec des petits excercices intelligents.

Il est important d’avoir à l’esprit que la théorie des maqamat est une théorie, donc elle est limitée, elle apporte les principes fondateurs de structuration des modes, mais en aucun cas n’explique ou remplace l’expérience, la musique !

  • Avant toute chose, je veux te parler des genres (pl. ajnas, sg. jins) : les trichordes, tétrachordes, et pentachordes (déjà on a mal à la tête!). Des groupement de 3, 4, ou 5 notes respectivement que l'on retrouve associés dans les modes, les notes sont une chose, mais en réalité ce sont les intervalles entre les notes qui nous intéressent vraiment !

  • Ok, un mode c'est un agencement de genres! Mais ça rien ne nous a dit ce qu'est la modalité ?

  • Et bien, la modalité, c'est la couleur, l'expression musicale d'un mode, d'une échelle musicale. Et quand on dit échelle musicale on limite déjà le discours, car une échelle c'est droit. On devrait plutôt parler d'arbre d'un mode. Cet arbre, on peut le parcourir machinalement sans jamais faire ressortir la couleur du mode, et on peut se balader dedans en chantant ou citant certaines phrases séculaires.

  • Donc de ce que je comprends c'est que l'art d'improviser, d'un point de vue purement mélodique, c'est l'art de faire sonner la modalité (les phrases de l'arbre) tout en étant créatif ?

  • Oui, et de la même façon que l'on grimpe à un arbre en général on ne saute pas de haut en bas à fond les ballons, il y a la gravité qui nous retient ou nous attire!

  • Mais c'est un arbre avec des branches qui partent de n'importe où dans tous les sens ?

  • Non pas vraiment, il y a une certaine logique, une branche part d'un noeud, et chaque noeud est une étape sur laquelle on s'attarde, on se repose !

  • Ah je vois ! Et si on veut sauter depuis le haut vers le sol c'est possible ?

  • Oui biensûr, c'est une façon de faire une Qafla par exemple (phrase conclusive).

  • Mais alors il suffit de connaître les branches, et les noeuds de ces branches pour improviser ?

  • Oui, cela veut dire avoir parcouru l'arbre plusieurs fois, exploré tous les recoins possibles, et puis parfois oser sauter sur une autre branche, par qu'on en a envie!

  • Waaaahh ! C'est génial !!

  • Si on parle de Hijaz par exemple, on s'attardera sur le degré Nawa (sol), pour les Arabes, puis sur Muhayyer (ré aigu), mais aussi sur Husseini, le La, tout ça suivant certaines "conventions" qu'il faut apprendre et déduire !

  • Si le mode est un arbre, son tronc est un genre (jins), et ses branches d'autres genres (ajnas). C'est ainsi qu'un mode n'est pas une échelle simple, somme de deux genres, mais en réalité constitué de genres de bases et puis d’autres genres vers lesquels ont peut aller pour ouvrir d'autres portes, mais attention on peut parfois s'égarer ! Ce qui veut dire que si il y a plusieurs genres de base (tronc), alors il y a plusieurs arbres pour un même mode. On peut même dire qu’un mode est une partie de la forêt, car celui-ci est le regroupement de plusieurs arbres !

  • Plus haut, tu parlais de petits exercices de travail, mais en quoi consistent-t-ils vraiment ?

  • Et bien cela revient à tenter des expériences, sauter d'une branche à l'autre, trouver des subterfuges pour le faire sans tomber, ou se tromper de destination. Chaque mode a des étapes spécifiques, le premier noeud n'est pas toujours celui qu'on croit ! Par exemple, Le mode Saba est composé du genre Saba sur Dukah (Ré), mais aussi de Bayati, un exercice peut être de trouver un chemin mélodique pour passer de l'un à l'autre de la façon la plus habile pour l’auditeur.

Voilà c'est plus clair ?

Un exemple d'improvisation en Hijaz (moderne avec des phrases classiques)

Quelques références (en anglais)

Wikipedia Article MaqamWolrd MaqamWorld